Le secret du film Warrior pour se sculpter un corps de combatant comme Tom Hardi

tom-hardy-avant-apres-muscle

Warrior est un film mêlant comédie dramatique et action sorti à l’écran le 9 Septembre 2011 dans lequel l’acteur britannique Tom Hardy joue le rôle d’un ancien Marine ayant vécu un passé difficile, l’histoire est intimement liée à la maitrise des arts martiaux.

infos + FILM
Ce long métrage de 2 h 20 min du réalisateur Gavin O’Connor retrace la vie de Tom Conlon,  Marine brisé, et son retour chez lui dans la ville de Pittsburgh. Il projette de participer à un tournoi d’arts martiaux mixte en vue d’empocher la grosse récompense promise au vainqueur. Il conjure alors son père à devenir son entraineur. Son frère, Brendan Edgerton, également combattant confirmé et grand spécialiste du combat sur ring décide également d’y participer. Respectivement motivé par des objectifs différents, les deux frères sont en outre habités par des sentiments de rancœur l’un contre l’autre.

tom-hardy-warrior-muscle-dos-corps-sculpter

Un entraînement intensif pour un résultat rapide
Lors de la préparation du tournage, ces derniers ont dû travailler leur physique pour une meilleure interprétation des rôles, particulièrement Tom Hardy qui a ensuite affiché une remarquable transformation.

Warrior-tom-hardy-combatant-MMA

Un programme journalier de 8 heures de sport
Afin de bien incarner le rôle du personnage de Tom Conlon, Tom Hardy spécialiste des transformations physiques, a suivit un programme d’entrainement préliminaire de dix semaines avant le tournage. Ceci pour bien interpréter son personnage. La maitrise des arts martiaux était alors essentielle et formait l’une des pièces angulaires de la réussite de Warrior. Pendant cette période de préparation acharnée, Tom Hardy a focalisé son entraînement sur la musculation en vue d’accroitre son volume musculaire et paraître plus écorché, complété par la pratique de sports de combats, boxe, Muai Thai, kickboxing.

tom-hardy-entrainement-combat
L’entrainement quotidien de Tom Hardy incluait des séances de deux heures respectives de plusieurs disciplines, boxe, kickboxing et Muai Thai, chorégraphie, et enfin musculation. Ce qui correspond à une totale effective de 8 heures d’exercices intensifs par jour, sur une période de six jours sur sept. Une telle pratique permet d’envoyer des signaux constants à l’ensemble de l’organisme pendant une longue durée.

Il commençait son entrainement vers 7 h, et le terminait vers 15 heures de l’après-midi. Le détail de son programme de musculation était le suivant :

– Push-ups (pompe) : Il s’agit d’effectuer des mouvements en respectant une chorégraphie bien définie divisée en 3 parties.

– Shoulder Flies ( relever d’épaules) : En restant debout jambes écartées à largeur des épaules, l’athlète saisit deux haltères dans chaque main. Le poids est ensuite levé à 180° jusqu’au niveau des épaules. Puis, les haltères sont abaissés pour reprendre la position de départ et réaliser plusieurs répétitions avec plusieurs angles d’attaques.

– Dips :
Élévation à la barre parallèle. Dans cet exercice l’athlète se tient en équilibre sur des barres bras tendus et casse ses coudes pour passer sous la ligne des épaules et exécuter ensuite une répulsion pour revenir à sa position de départ.

– The Bridge (Pont) : En appui sur les pieds et le haut du dos de l’athlète va effectuer des relevés de bassin, cet exercice permet de travailler la souplesse et la puissance du cou tout en gagnant une grande force de base.

– Abdominal workout (abdos): il s’agit d’une série d’exercices composée d’abdominaux permettant de travailler tous les faisceaux  et offrant une grande force de base également.

tom-hardy-warrior-13kilos-muscle-pectoraux-dos

Alimentation pour prise de masse :

Tom-Hardy-preparation-WarriorL’efficacité de cet entraînement résulte également de son association au respect d’un régime alimentaire très surveillé, composé de six repas par jour et hyper protéiné : shakes protéinés, poulet et riz, légumes pour le métabolisme, flocons d’avoine, etc. Résultat, Tom Hardy a obtenu 13 kilos de muscles avec un taux de graisse en net diminution à l’issu de cette période de préparation. A l’écran, l’acteur britannique impressionne alors par ses immenses biceps, des pectoraux volumineux, des abdominaux secs et écorchés, ainsi qu’une folle quantité de muscles.

Bonus :

Un extrait de l’entrainement avec son coach

Physique de rève

Tu as forcément quelque chose à dire, donne ton avis !